Gîte Dordogne la Périgourdine
avec un étang privé pour la pêche
 
 

Pour son 25 ème anniversaire, l'étang de la Périgourdine a reçu une "cure de jouvence". Nous avons fait intervenir un pisciculteur d'étang-pêcheur professionnel. A l'aide d'un filet maillant à maille serrée tiré à la force des bras, il a été capturé environ 80 % des poissons. Sortis de l'eau à l'aide d'épuisettes, ils ont été placés dans un bac oxygéné avant d'être observés sur une table de tri puis remis à l'eau.

    

     

    
Bilan de l'intervention : des petits gardons et des carpes de 3 à 4 kg pour un poids total de 80 kgs. Par contre aucun poisson de taille moyenne.... Nos soupçons ont été confirmés : les cormorans se sont servis...ne laissant que les petits car pas assez nourrissants ou les gros, trop lourds pour eux. Par contre, plus rassurant et surtout réconfortant il n'y a pas de nuisibles tels le calicoba et le poisson chat, l'étang est donc très sain et la qualité de l'eau favorable au développement des poissons.

    

Pour aider les poissons à se protéger des cormorans nous avons construit une cage. Selon le pêcheur professionnel c'est, pour l'heure, le moyen le plus efficace pour lutter contre ces oiseaux. En effet lorsque les cormorans volent au-dessus de l'étang, les poissons ressentent un stress et se réfugient dans cette cage faite d'un simple grillage à mouton qui permet à la plupart de se mettre à l'abri. Ceux qui ne peuvent pas passer dans les mailles du grillage sont de toute façon trop gros pour les cormorans.
 
Afin de repeupler l'étang et de renouveler le cheptel vieillissant nous avons déversé :
  • 20 kgs de carpes (carpes cuir, carpes amour, carpes communes)
  • 20 kgs de tanches
  • 80 kg de gardons de toutes tailles
  • 5 black bass.... chargés de maintenir l'équilibre de la population !

    

    

    
 

 
Pêcheurs confirmés ou amateurs, grands et petits .....à vos cannes à pêche, la lutte sera rude mais attention NO KILL ! Afin de préserver l'équilibre de la population des poissons vous comprendrez sûrement qu'il est essentiel de remettre vos prises à l'eau.

Nous vous souhaitons "bonne pêche" mais soyez  prudents aux abords de l'étang, ne laissez pas les enfants sans surveillance. Nous vous rappelons que la baignade est interdite conformément aux panneaux d'avertissement tout autour de l'étang.

RAPPEL : Nous déclinons toute responsabilité quant l'usage de l'étang et de ses abords. (votre assurance  "responsabilité civile" vous couvre pour votre villégiature)


....[Les grands cormorans se reproduisaient essentiellement au Danemark et aux Pays-Bas où les œufs étaient ramassés pour faire les omelettes de Pâques. Cette tradition limitait les populations et c'était chose rare que d'apercevoir un cormoran. En 1979, La CEE a protégé le cormoran et lors ses populations augmentent considérablement. La majorité des oiseaux niche en Europe du Nord. Or, en hiver lorsque le froid arrive, les mers gèlent et les poissons migrent vers le Sud où ils trouvent des conditions de vie et en particulier de nourriture plus favorables. De plus, en raison d'un accroissement des populations, ces oiseaux doivent migrer de plus en plus loin. Autrefois, ils remontaient le Rhin. Aujourd'hui, ils traversent toute la France, s'installent en Italie, en Autriche, en Hongrie, en fait partout. La Belgique, l'Allemagne, la Suisse sont très touchées, comme l'Irlande et le Royaume-Uni.

Les étangs apparaissent comme des garde-manger bien garnis. Les éleveurs de poissons d'étangs voient leurs productions chuter de façon vertigineuse. Dans certaines régions, où l'on élève traditionnellement la carpe, les étangs sont vides et remplacés par des cultures. Le cormoran pose maints problèmes: d'abord il est un prédateur important puisqu'il se nourrit uniquement de poissons vivants. Il demeure 6 mois dans les eaux douces (d'octobre à fin mars) et consomme environ 85 kilos de poissons durant cette période (450 à 500 grammes par jour!) Mais ce ne sont pas les seuls dégâts! En effet, il chasse en groupe et stresse les poissons, les blesse. Pour échapper à ces prédateurs venus du ciel, les poissons dépensent beaucoup d'énergie à une époque où la nourriture est rare. Ainsi fragilisés, ils meurent. Des étangs se retrouvent ainsi vides de leurs poissons].........


SOURCE : http://www.syndicatdelachasse.com/cgi-bin/index.cgi?chasse&&chasse-135cormoran



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement